mardi 25 septembre 2007

Étude de cas: L'Ex

Bien qu'elle ait fait la demande spécifique pour ne pas voir son blogue analysé, il sera aujourd'hui question de l'une des blogueuses les plus connues et fréquentées de la blogosphère: L'Ex.

Relatant, il n'y a pas si longtemps, les récits de sa vie de célibataire, L'ex-blonde (qui ne semble plus nécessiter cette appellation par les temps qui courent) profite de son espace virtuel pour aborder les sujets qui lui apparaissent comme étant les plus marquants dans son existence. Marquants pour elle, pas toujours pour nous.

Tantôt, on a droit à une histoire de petite culotte souillée, tantôt, une histoire d'étudiante vomissant sur une porte de voiture. Il serait injuste d'être réducteur à ce point, mais en général, les histoires relatées sont d'ordre assez léger et sans une originalité particulière. Mais même si l'originalité n'est pas toujours au rendez-vous, la perspective de l'auteure de ce blog est pleine de saveur. En effet, on trouve presque toujours un petit clin d'oeil ou une mention particulière au cours de la lecture d'un texte de L'Ex. C'est probablement pour cela que L'Ex jouit d'une quantité appréciable de lecteurs et de commentateurs.

Le problème majeur de l'Ex est comparable d'une certaine façon à celui de Chocolyane (analysée auparavant). Il s'agit encore une fois des "abus" au niveau du vocabulaire. Parce que L'Ex utilise bien souvent un vocabulaire trop recherché qui n'apporte rien à l'histoire racontée. Les gens de mauvaise foi répliqueront qu'une histoire remplie de jurons n'est pas mieux. Je leur répondrai simplement qu'il y a moyen d'utiliser un langage convenable sans tomber dans l'excès.

La conséquence de ces abus au niveau du vocabulaire est que les histoires racontées perdent de leur naturel. Plusieurs récits semblent romancés à outrance et l'impression de véracité qui pourrait normalement en être retirée s'en trouve amoindrie.

Style: 4/5
La blogueuse L'Ex a un style axé sur l'auto-dérision. Toutefois, les histoires racontées sont parfois enfouies sous un crémage lexical abusif, ce qui enlève une impression de véracité aux écrits.

Vocabulaire: 4/5
Le vocabulaire utilisé est excellent. Toutefois, tel que stipulé précédemment, cette blogueuse utilise parfois un vocabulaire trop recherché. Les points accordés pour le vocabulaire tiennent compte autant des lacunes que des abus.

Pertinence: 3/5
L'angle emprunté par L'ex pour traiter de sujets divers est parfois intéressant, parfois plus laborieux. On ne peut pas dire que l'intérêt suscité à la lecture de l'Ex soit soutenu. Mais les bons moments surpassent les moments de désintérêt. Et la réflexion n'est jamais absente des écrits, ce qui fait en sorte que le lecteur à la recherche d'un peu de couleur y trouve souvent son compte.

Résultat total: 11/15 - recommandable

20 commentaires:

Véronique a dit…

Je pense que c'est le but de la chose, romancer l'anodin.

Catira a dit…

Je trouve dommage que l'on condamne l'utilisation d'un vocabulaire recherché... Notre langue est riche et pleines de possibilités.. pourquoi devrions-nous nous limiter à la base?!

Personnellement, j'adore lire l'Ex.. pour ses histoires incroyables, mais surtout pour sa façon de les raconter...et pour les images créées grâce aux mots choisis!!

Il est fort agréable de lire quelqu'un qui maîtrise si bien cette belle langue qu'est le français. Au contraire de toi, moi j'aurais tendance à encourager plus de monde à varier leur vocabulaire!!

Chocolyane a dit…

Catira exprime très bien ce que j'en pense...

Castafiore a dit…

Non mais, c’est quoi ce nivellement par le bas ? Comme si ça se pouvait, d’avoir « trop » de vocabulaire ! On en est quand même pas à sortir le dictionnaire, ici. Mais on peut savourer la prose de quelqu’un qui aime manier le verbe et le fait avec élégance. C’est si rare, de nos jours ! Les complexés n'ont qu'à regarder ailleurs.

angie22 a dit…

je suis d'accord sur le fait qu'il ne faut pas condamner le vocabulaire soigné... il y a tellement de jeunes aujourd'hui dans les cégeps qui ne sont pas capable d'écrire trois lignes sans utiliser dix fois le même mot... on se plaint que les gens écrivent mal, qu'ils manquent de vocabulaire, alors il ne faudrait pas prêcher l'inverse!

outre cela, je trouve que ce n'est pas très respectueux des droits des autres de faire l'analyse du blogue d'une personne qui avait expressément demandé à ce que cela ne soit pas fait! y a-t-il juste moi que ça dérange???

Patate a dit…

Je suis pas mal d'accord avec Catira et j'ajouterais une petite chose...

C'est un peu ironique que tu critiques son vocabulaire en disant que ses histoires sont "parfois enfouies sous un crémage lexical abusif".

Faudrait que tu débandes du vocabulaire "trop recherché" et des jurons... serais-tu un illettré puritain? Ces deux caractéristiques font partie d'un style - que tu as le droit de critiquer, mais il serait intéressant que tu "justifies" la critiques de certains points par quelque chose... d'autre qu'un semblant de tentative d'éventuelle mention de l'idée que "c'est don pas beau sacrer" ou que le lecteur moyen est un moron qui ne sait pas lire le français s'il y a des mots de plus de deux syllabes.

Tes analyses seraient enrichies si tes critères étaient un peu plus fondées... tu appuies la "pertinence" de ta "mission" (que j'apprécie et qui est très divertissante, en passant) sur le fait que tu as des visées anthropologiques... mais je ne vois pas nécessairement la pertinence, justement, de certains commentaires.

Aussi, en tant que lecteur qui te suit avec un certain intérêt, j'aimerais que tu clarifies ton critère de pertinence. Tu le vois comment, tu le juges comment... La forme bloguesque semble être propice à l'anecdote, et c'est souvent dans ce "domaine" que les "points se perdent"...

Je terminerai en déplorant le ton parfois condescendant de tes textes... prêchant travailler avec des visées anthropologiques, tu gagnerais beaucoup à être perçu comme quelqu'un qui est ouvert à "te tromper" et à mettre à jour tes perceptions... il en ressortirait, je crois, un produit beaucoup plus intéressant pour tout le monde... une forme de dialogue pourrait faire grandir ceux dont tu traites, et toi par le fait même.

Au lieu de ça, j'ai l'impression que c'est "j'écris ce que je veux pis si vous êtes pas contents, mangez d'la marde", ce que je crois tu reproches à ceux qui reçoivent mal tes critiques.

Au plaisir, tout de même, de te lire.

la marâtre a dit…

Ma question est la suivante : quelle est la limite selon toi d'un vocabulaire pauvre (comme reproché à Keeg) et un vocabulaire trop recherché? Sur quoi te bases-tu pour établir ce fait?

Et puis, j'en ai une autre... pourquoi ne pas utiliser le mot juste, même s'il est pointu, pour parler de quelque chose? La langue française regorge de mots merveilleux et il serait dommage de ne pas les utiliser?

Bacchus a dit…

J'ai lu la critique et le blogue critiqué.

Je vois mal de quel «crémage» il est question et encore moins ce qu'il a de «lexical».

Les mots sont justes, le niveau de la langue est soutenu. Pour un blogue de célibataire, c'est assumé et l'auteure évite de tomber dans les piège du cynisme à la sauce «sex and the city».

11 sur 15, c'est un peu sévère je pense. Serais-tu un des «Ex»? ;)

Nicole a dit…

On dirait que je ne suis pas la seule à te trouver condescendant (voire méprisant, ai-je déjà dit dans un autre commentaire que j'assume à 200%).

Et j'ajouterai «irrespectueux et je-m'en-contre-câlissiste» (il s'agit ici d'une création verbale qui ne deviendra jamais un néologisme). Toutes mes excuses!! Je viens d'utiliser un vocabulaire recherché (chers commentateurs, pardonnez-moi...)! Lynche-moi donc ici même sur ta place publique, alors! Comme le demande Castafiore, c'est quoi, cette volonté absolue de vouloir niveler les blogues par le bas? Souffrirais-tu par hasard d'un complexe quelconque? C'est vrai que quand on sait les notes qu'obtiennent plusieurs universitaires aux examens de français, on comprend un peu...

Je mets fin ici à ma diatribe car j'ai l'impression qu'elle sera totalement inutile, de toute manière.

Patate a dit…

Oups... je viens de relire ta "mise au point" et de voir que tu dissocies ta "démarche" de ton background anthropologique...

toutes mes excuses... mais pour le reste je ne change pas d'idée!

Christian a dit…

Je dois répondre à Nicole: je vous demanderait d'être polie et d'agir avec la maturité normale d'une personne de votre âge. Le fait que vous n'avez même pas l'infime rigueur d'entretenir un blogue, et le fait que vous vous permettez de polluer celui des autres, font que je considère que vous n'avez aucune crédibilité de contre-argumentation. Aussi, je vous prierais de changer de ton à l'avenir, ou alors j'effacerai vos commentaires inutilement hargneux.

Chocolyane a dit…

C'est drôle, on a du mal à accepter la critique, tout d'un coup, Christian?

Étrange, j'ai trouvé Nicole très polie et très articulée, moi...

Nicole a dit…

Christian : primo : quand on parle de rigueur pour en reprocher le manque aux autres, il faut s'organiser pour être soi-même sans reproche. Tu n'as certainement pas fait tes devoirs; si c'était le cas, tu SAURAIS que j'entretiens un blogue depuis plus d'un an, et avec un minimum de recherche, tu aurais été en mesure de le découvrir. Sauf qu'il n'est pas sur blogspot, ne t'en déplaise. C'est la raison pour laquelle ici, je n'ai qu'un profil. Et je te le dis tout de suite, mon blogue n'a aucune ligne directrice, aucun thème particulier ni rien qui puisse t'intéresser; je n'y publie que ce qui me tente quand ça me tente alors il t'es inutile de venir l'analyser aux seules fins de le descendre en flammes. Sa raison d'exister n'est d'ailleurs que pour donner des nouvelles à ceux qui me connaissent; un peu comme s'il s'agissait d'une conversation autour d'un café (auquel je ne t'invite pas).

Secundo : Je ne vois absolument pas ce que tu vois de mauvais dans le soit-disant ton que tu m'attribues, hormis la création verbale que j'ai mise là pour des raisons d'effets (efficaces, à voir ta réaction). Si celle-ci t'a offensé, je m'en excuse, pour ce que ça vaut.

Tertio : une des manifestations de la maturité, c'est d'être en mesure d'accepter de recevoir des autres la même chose que ce qu'on leur lance. Ici, je ne pense pas que ce soit moi qui manque de maturité...

Le tout respectueusement soumis.

Christian a dit…

Divertissant tout ça.

Je réalise que l'argumentation par voies de "commentaires" n'est en réalité qu'un trou sans fond dans lequel il ne faut jamais se lancer.

Désormais, je ne commenterai plus, je vais laisser cet espace évoluer de lui-même pour le bien de ce "laboratoire".

Chocolyane a dit…

Belle preuve de lâcheté...

Faut assumer, tsé!

Da One a dit…

Chacun son opinion, chacun ses goût, et surtout chacun son style!!
Mais plutôt que de critiquer et démonter les autres blogues, pourquoi n'écris-tu pas des petites histoires toi-même??
Un blogue c'est fait pour ça... et je crois que les commentaires ici le prouvent !!

Petit conseil, tu devrais accepter les commentaires que tu reçois, assumer ton blogue et tes écrits... sinon tu ne mérites tout simplement pas qu'on te lise.

Finalement je te trouve culotté de parler de respect, quand tu n'as aucunement respecté le désir de l'Ex de ne pas être analysé. Je ne crois pas que c'est le respect que tu recherches..........

Macha a dit…

Je reste perplexe lorsque l'auteur de ce blogue se plaint du vocabulaire plus «recherché»...

Comme si c'était impossible qu'une personne s'exprime naturellement avec un vocabulaire plus riche que la moyenne!

Stranger a dit…

Il se fait ramasser mais il est pas capable d'en prendre? Pauvre ptit. On récolte ce que l'on sème. Tu sème dla marde, tu récolteras de la marde. ASSUME

angie22 a dit…

@ da one :

ah ah, je savais bien que j'étais pas la seule (lire mon commentaire précédent).

Pierre-Yves a dit…

Je lance un pavé dans la mare. Je trouve intéressant, je crois l'avoir déjà dit, cette idée de critiquer les blogues. Même si le regard est réducteur et les critères, pas tout à fait au point. Les blogueurs ne sont pas intouchables et lorsque l'Ex met en ligne ses notes, elle doit assumer de se faire critiquer.

Personnellement, j'aime son humour et sa légèreté. Et sa façon de mettre en scène des trucs anodins. Je me reconnais dans ses textes et je crois que c'est l'une des fonctions les plus importantes d'un blogue.