mardi 11 septembre 2007

Étude de cas: Zerotom

Petit recueil de sarcasmes, il est rare de retrouver des écrits aussi irrévérencieux de la part de la gente féminine, et il est consternant d'y retrouver autant de diffamation.

Voilà la première impression que donne la lecture sommaire de Zerotom, qui est en fait le résultat d'un véritable conte de fée de la blogosphère.

En effet, une longue exploration des archives de ce blogue dévoile tranquillement mais indubitablement toute la complexe personnalité de Sof. Le jeu auquel se prête l'auteure en usant de discours politiquement incorrect démontre un habile mélange d'ironie et d'humour dans sa vision des choses qui accompagnent ses réactions face à l'actualité et des récits de sa vie personnelle. C'est pourquoi il est toujours intéressant de découvrir l'approche spéciale qu'a Sof envers la vie de tous les jours, il suffit d'embarquer dans le bateau.

Son exercice dans l'univers des blogues remonte déjà à plusieurs années où, via ses compagnons de vie, elle fut initié aux plaisirs de l'exhibitionnisme électronique. L'origine du concept de "Lucie de chien" (où on vit le quotidien de Sof selon la perception de son chien Lucie) remonte jusqu'à ses premiers balbutiements dans l'univers des blogues; un concept intéressant qui lui a même valu d'être édité chez Septentrion au début de l'année 2007.

Il faut évidemment souligner la rigueur littéraire de l'auteure. Le vocabulaire et le bagage grammatical étant impeccable, on ne peut qu'applaudir le système d'éducation français d'où elle est issue.

Les thèmes abordés parfois de façon caustique mais empreints d'humour font de ce blogue un incontournable.

Style: 4/5
Comme je l'ai mentionné, le style est indéniablement accrocheur par son ton caustique et politiquement incorrect.

Vocabulaire: 5/5
Cette blogueuse maîtrise de façon impressionnante les rouages pertinents de la langue française.

Pertinence: 3/5
Le visiteur peut être témoin régulièrement de pensées personnelles qui sont complètement incompréhensibles pour le lecteur qui ne côtoie pas le cercle social de l'auteure, ce qui parsème le blogue d'incongruïtés. Sinon, les publications sont suffisamment pertinentes en ce qui a trait au style particulier de Sof.

Résultat total: 12/15 - recommandable

4 commentaires:

Nicole a dit…

Je me suis donné la peine de lire toutes vos analyses avant de commenter. Outre vos prétentions d'analyse stylistique, grammaticale et de vocabulaire là où vous-même faites certaines fautes assez ordinaires, il se dégage de vos analyses une incroyable condescendance, voire un mépris de tout ce qui vient du Québec au profit de tout ce qui vient de la France...

«Le vocabulaire et le bagage grammatical étant impeccable, on ne peut qu'applaudir le système d'éducation français d'où elle est issue.»

Il y a, ici aussi, des gens issus du système d'éducation québécois (qui, je suis la première à l'admettre n'est pas parfait, loin de là) qui maîtrisent parfaitement cette belle langue qui est la nôtre. Un peu plus d'impartialité dans vos analyses vous servirait certainement et ferait en sorte que l'on vous prenne davantage au sérieux.

My humble two cents.

Arnold a dit…

Bon...

Je dois dire qu'en tant que fidèle lecteur de beaucoup trop de blogues, je lis avec attention les critiques qui sont ici exposées... Et ma conclusion est que vous avez raison sur à peu près toute la ligne... Je partage la vaste majorité de ce que vous dites, et je vous souhaite de continuer votre travail... J'apprécie même de lire les commentaires négatifs des lecteurs frustrés que leur blogues chéris aient été malmenés !

Anonyme a dit…

Je tiens à préciser que l'utilisation de "gente" dans ce contexte est une impropriété. Le nom féminin singulier "gent" est invariable. Merci de corriger cette erreur.

steph a dit…

A Anonyme: Eh si! Le terme "gente" est le féminin de "gent"!

http://fr.wiktionary.org/wiki/gente

Comme quoi, un dictionnaire peut être utile parfois...