vendredi 7 septembre 2007

Étude de cas: Chocolyane

Puisqu'elle en a fait elle-même la demande, il sera aujourd'hui question du blog de Chocolyane.

Ce blog est un autre de ces carrefours où se réfèrent quotidiennement une certaine catégorie de blogueurs. La catégorie dont il est question? Les jeunes femmes de 16 à 25 ans en mal de vivre ou avec un coeur tellement grand ou une naïveté tellement étendue que les écrits de Chocolyane peuvent y trouver écho.

Le problème majeur de Chocolyane, c'est l'impression constante de lire de sa part des phrases arrangées, utilisant des mots recherchés mais qui, manifestement, ne sont utilisés que pour démontrer un semblant de culture. Notons les mots "viscéral", "ineptie" (dont la définition échappe probablement à 80% des blogueurs) et plusieurs autres qui sont ajoutés au texte sans que leur présence ne soit appropriée.

La pertinence de Chocolyane est souvent limitée. Ses écrits tournent autour de sa vie de couple, de ses petits malaises quotidiens et, parfois, d'actualité. À chaque fois, on note une grande dose d'immaturité camouflée sous une couche de crémage consistant parfois en l'utilisation de mots plus recherchés, parfois derrière des leçons de morale. Notons ici que plusieurs fois, la blogueuse Chocolyane se permet de dire aux autres ce qui est acceptable ou non dans tel contexte (blogosphère, société, etc), agissant ainsi de façon paternaliste envers les lectrices de son blogue.

En conclusion, Chocolyane n'est pas la dernière des blogueuses, seulement, elle n'a rien de spécial qui puisse justifier que son blogue soit un carrefour, tel que stipulé précédemment. En fait, la seule explication de ce statut qui lui est conféré ne peut être que la pauvreté des intérêts du commun des blogueurs.

Style: 2/5
La blogueuse Chocolyane a un style assez négatif. Plusieurs complaintes sont parsemées au sein de ses écrits et rien de spécial n'accroche le lecteur à l'affût de nouveauté ou d'originalité. Le style particulier de ce blogue est d'être moralisateur et malaisé.

Vocabulaire: 4/5
Le vocabulaire est très bon. Toutefois, tel qu'exposé plus tôt, plusieurs mots trop recherchés parsèment le texte et suscitent un questionnement chez le lecteur. On peut y voir là un désir de paraître plus cultivée ou plus mature qu'elle ne l'est en réalité. Il est d'ailleurs fort probable que la blogueuse dont il est ici question a un jour lu certains mots obscurs dans un roman, a cherché leur définition dans un dictionnaire et s'est dit qu'il serait impressionant de les utiliser par elle-même. Bref, certains passages ne sonnent pas "vrais" et ne cadrent pas avec le reste du propos tenu.

Pertinence: 2/5
Le blogue de Chocolyane n'est pertinent que pour le bon samaritain (la bonne samaritaine, car dans ce cas-ci car je doute que la lecture de ce blog puisse intéresser bien des hommes) s'inquiétant des malaises quotidiens d'une adolescente mal dans sa peau et qui profite de son blogue pour exorciser son mal de vivre.

Résultat total: 8/15 - non recommandable

12 commentaires:

Le Lapin Blanc a dit…

Ça y es, on commence à attaquer sur mes serveurs ;)

Chocolyane a dit…

Pour ce qui est du vocabulaire, t'as tout faux. J'ai toujours eu un très bon français et je m'efforce de varier mon vocabulaire. J'utilise donc le mot ineptie même dans une conversation.

Je suis probablement masochiste, mais j'ai eu bien du plaisir à te lire. :o)

Chocolyane a dit…

D'après toi, je devrais utiliser des mots plus faciles à lire, comme "vraiment pas coooool" plutôt qu'inepties, pour que les blogueurs sans culture général puissent me lire plus facilement?

Je crois qu'il y a beaucoup plus de 20 % de mon lectorat qui connaissent la définition de ce mot. Peut-être que tu sous-estimes les gens un peu? Ceci dit sans rancune, bien sûr! ;)

Léo Forget a dit…

Même en faisant abstraction de l'excellentissime lectorat de Chocolyane, je peux difficilement me convaincre que huit blogueurs sur dix ne savent pas ce que viscéral veut dire.

Faudrait pas prendre les gens pour plus cons qu'ils ne le sont en réalité; ils sont déjà assez cons comme ça.

david a dit…

A+

Tu as compris la leçon. Tu es plus incisif. Il ne faut pas avoir peur d'être critiqué soi même avec un tel projet. Tu vas avoir un bon lectorat si tu continue à être acerbe et impitoyable dans tes critiques.

Des suggestions de critique :


L'ex
Anne Archet
Patrick Lagacé
Basduck
souricière

Bonne chance !

D

Macha a dit…

C'est qu'il se permet de spéculer sur la personnalité des auteurs (généralement, sur un ton méprisant)! Je trouve qu'on est plus dans le personnel que dans l'anthropologie.

Pourtant plusieurs blogueurs travaillent leurs textes avant de les poster et selon l'inspiration, le résultat peut être assez loin de la réalité et de la personnalité de l'auteur.

Lili a dit…

Même ma fille de 15 ans ne saurait pondre pareilles inepties. (Pour le bénéfice des lecteurs, forcément "zinzin", je précise que "ineptie", selon l'Encyclopédie lapin, signifie: "Savoir intimement depuis toujours qu'on sait tout mieux que tout le monde").

C'est qu'elle à compris, elle, ce que "rigueur méthodique" et "esprit critique" pouvaient signifier lorsqu'on les "applique" à des objets réels (ici les blogues...je le précise car les gens en général sont tellement épais...).

Depuis le début, vos analyses sont tellement mauvaises qu'on finit par espérer qu'un jour 'méthodes", rigueur" et "objectivité" fassent partie des compétences transversales en anthropologie.. comme c'est le cas, déjà, au secondaire.

Étant sa mère (donc moralisatrice par essence..pour le comprendre, d'ailleurs, rien ne sert de lire entre les lignes comme de se laiser guider par le fil de nos préjugés), j'ajouterais que l'exercice "en soi" ne suffit pas à justifier la démarche. Il semble en effet, pour certains, que le seul fait que vous osiez critiquer les blogues, même mal, vous donnent des couilles grosses "de même", vous honorent et forcent l'admiration..(bonjour lapin blanc). Nenni, vous faites du bitching d'ado prépubère. Point. (Ce que même mon ado de 15 ans n'oserait faire..j'insiste..)

Mouah!

Lili a dit…

"comme de se laiser guider par le fil de nos préjugé"

comme de se laisser guider par le fil de nos préjugés"..il va sans dire..

Le Lapin Blanc a dit…

Moi j'aime tout ici. Surtout les commentaires des gens qui incendient l'exercice de critique. Mis à part faire voir votre nom et votre URL, pour vous faire plus de pub... À quoi bon critiquer et venir lire ici, si vous êtes si offusqués?

BabS a dit…

Moi je crois que tu as raison lapin blanc. Tout comme toi j'aime l'exercise qui est fait ici. De toute façon à quoi bon écrire de manière publique si nous ne sommes pas capable de prendre la critique par la suite?

Black Velvet a dit…

voilà! voilà... voilà ! enfin quelqu'un qui est capable d'écrire ce que je pense depuis longtemps: immaturité et redondance.

merci.

luna a dit…

""viscéral", "ineptie" dont la définition échappe probablement à 80% des blogueurs"

hein???
en france on sait ce que inepsie et viscéral veulent dire
jsais pas pour les québéquois...
sauf que pour nous "inepsies" veut dire un truc style "absurdités"
exemple ^^ : il débite des inepsies à longueur de journée...

tss tsss jcomprend que ça fasse si mal d'être critiqué,chocolyane, réspire, c'est pas grave, les critiques cherchent l'éxcellence...grande popularité ---> augmentation des chances d'être critiqué, et celà des plus durement...