vendredi 13 juillet 2007

Ma démarche

La démarche employée consistera tout d'abord à analyser les blogs les plus populaires, mais par la suite, j'utiliserai possiblement une manière aléatoire, en me concentrant toujours sur les blogs ayant toujours un minimum de 100 visiteurs sur les sites de référence. Je ne compte pas accorder trop d'attention aux blogs sans impact auprès de la population. L'idée de cette analyse est d'établir une corélation entre la qualité d'un blog et l'effet produit sur les autres blogueurs ou lecteurs.

Voici mes critères d'évaluation:

Originalité (5 points): Le style de l'auteur, sa personnalité, le fait de se démarquer ou non des autres blogueurs
Vocabulaire (5 points): Le vocabulaire utilisé, les fautes d'orthographe, le style littéraire seront évalués.
Pertinence (5 points): La pertinence des écrits d'un blogueur se doivent d'être évalués. Un blog décrit généralement le quotidien d'un individu. Il importe alors d'y ajouter un petit quelque chose qui rend le tout pertinent, ou à tout le moins, qui dénote une réflexion de l'auteur par rapport à sa vie.

Le résultat total sera ramené sur 15 points. Un résultat supérieur à 9 sur 15 indiquera un blog jugé recommandable alors qu'un résultat inférieur à cette marque sera considéré comme à éviter.

4 commentaires:

Le Lapin Blanc a dit…

Je me permets une petite critique constructive. Loin de moi l'idée d'attaquer, je souhaite plutôt avoir quelque échange au sujet des points que je veux apporter! J'aime bien faire la discussion. Tu fais une maîtrise en anthropologie à l'université Laval, et je te respecte énormément pour ça! Je fais moi-même mes études dans un domaine « connexe » à l'anthropologie à l'UL, et bien que je ne me considère nullement du niveau de maîtrise, j'aimerais donc apporter quelques points. En espérant que ce soit mes connaissances à moi que l'on améliore avec tout ça!

Premièrement, est-ce que tu as l'intention de te servir de toutes ces critiques pour un possible papier (ethno-socio?) en maîtrise ou en doctorat? Si oui, prend mon adresse courriel en note, je veux en avoir une copie un jour! Maintenant, mes critiques...

— Le fait de te concentrer sur les blogs les plus « populaires » te coupe d'un très large bassin d'étude non? En fait, ton étude se situe alors dans la critique des blogueurs les plus populaires, et non « du monde des blogs Québecois »! Parce que les blogs qui font les têtes d'affiche, ils ne font pas majorité!

— Je suis conscient qu'un anthropologue va toujours finir par s'identifier à son sujet d'étude via l'immersion dans le vif du sujet qu'il doit effectuer (ce n’est pas Levi-Strauss qui a dit un truc comme ça? Je sais plus...), mais il serait intéressant d'avoir une grille barème pour savoir réellement sur quoi tu te bases pour noter les points d'étude. En particulier pour noter l'originalité et la pertinence! Sans réellement savoir ce que tu regardes et te bases pour juger, le tout ne tombe qu'à être une analyse pas très objective... Et je suis sûr que tu es en mesure de faire quelque chose pour rehausser ce point! Ça laissera probablement un goût moins amer dans la bouche des gens, même moi qui est présentement en presque parfait accord avec tes critiques... À un niveau personnel bien sur!

Bacchus a dit…

Salut Christian,

C'est une bonne que t'as eu là et je crois bien que tu deviendras peut-être toi-même un blogue populaire. Ce qui est très bien j'imagine.

Je ne lis jamais les critiques, mais j'ai fait une exception en ce qui te concerne. Comme tes opinions sont valables et suffisament objectives, je n'ai rien à ajouter sinon que tu omets peut-être de te donner une définition de ce qu'est un blogueur et de ce qui le motive.

La critique, en anthropo, socio, littérature, whatever, demande qu'on considère de loin ce qu'on observe. On s'imagine une norme ou un barême...souvent une hypothèse, et pèse et balance ce qu'on étudie selon celle-ci. Ensuite on juge si c'est une bonne norme ou une mauvaise. Les bonnes sont intronisées dans le corpus des savoirs efficaces, les mauvaises sont abandonnées ou revisées.

Dans le cas d'un blogue, c'est différend je pense. La perspective qu'on blogueur présente c'est la sienne. Il s'agit d'une perspective singulière qui échappe au modèle traditionnel parce qu'elle ne peut se réduire à devenir du général, donc à être normée.

Autrement dit, on peut juger de la qualité de la langue, de la présentation, du niveau de langage et de l'ortographe, comme tu le fais, mais de la pertinence c'est une autre affaire. En d'autres termes, si tu ne fais qu'une évaluation normative, tu passes à côté de la nature du blogue et ta critique ne vaut pas plus chère qu'une critique littéraire sans référence.

Enfin, j'ai bien hâte de voir si je vais en sortir quelque chose de bon de ce blogue là.

ciao, à la prochaine critique.

dean a dit…

Bonne chance dans toutes tes critiques.

Passer au-travers d'un blogue, suivre son évolution, ça doit prendre un temps fou. Mais ça fera sûrement avancer l'idée du blogue.

Tu te fais critiquer en partant avant même de critiquer, ça c'est drôle.

Basduck a dit…

Lol, je pisse tout au tour de ma chaise quand je te lis.

Je savais que les anthropologues ne comprenaient rien aux théories de la réception; je les trouvais complètement dépassés (voir même un peu attardés),

mais je pensais pas.


Votre laxisme épistémologique, monsieur, me désole.