samedi 20 octobre 2007

Étude de cas: Les Vieux Garçons

J'ai longtemps hésité avant de traiter du blogue des Vieux Garçons, car l'idée de m'exprimer sur ce blogue et d'en faire l'éloge me perturbait un peu. Le fait est que je ne vois dans ce blogue absolument aucun reproche envisageable.

Nous avons affaire ici à un chef d'œuvre de la blogosphère. Il s'agit à mon avis de l'incarnation idéale de ce que devrait être un blogue "personnel". Il s'agit en fait d'un épatant travail d'équipe soutenu.

La force des vieux garçons ne réside pas seulement dans la parfaite synergie entre les auteurs, Attrayan et Qu'àcelanEtienne, mais aussi en l'intégrité du thème de leur blogue qui demeure encore et toujours le même. Il s'agit simplement de deux colocs qui partagent la même passion: regarder le câble. Tout ce qu'ils nous partagent via leur vitrine, en quelque sorte leur univers clos, évolue autour de leur télévision.

Ne soyez pas dupes! L'approche est évidemment une comédie sagement élaborée. Nous avons affaire ici à des gens qui ont un sens approfondi du spectacle. Si on en croit les écrits, les vieux garçons n'aiment pas sortir de chez eux, la vie sociale cosmopolite normale les répugne et le travail, les filles et le sport ne font absolument pas partie de leurs préoccupations. Rien ne vaut mieux pour eux que de se prélasser sur un vieux fauteuil baptisé Magda, sagement installés devant leur télé HD à écouter le câble.

Le fond, tout comme la forme des écrits de ce blogue transpirent le théâtre, mais malgré cette omniprésente sensation de fausseté, tout y est toujours traité de bon goût. Les propos parfois cyniques n'usent jamais de juron ni de méchanceté inutile envers quiconque, et réussissent tout de même à conserver une constante touche d'humour. De plus, le quotidien y est toujours traité de façon originale et imagée.

Style: 5/5
Pour leur style qui demeure envers et contre toute attente intègre au concept original, pour leur autodérision et pour leur effort soutenu d'une originalité hors du commun.

Vocabulaire: 5/5
Impeccable et toujours juste. Les bons mots sont utilisés dans les bons contextes tout en constituant un texte agréable à lire qui coule bien.

Pertinence: 5/5
Droite au but, tandis que la mission du blogue est de divertir ses visiteurs avec une satire de la vie de deux jeunes colocs de la métropole, transposant une vie de vieux garçons sur un média moderne rend le tout à la fois paradoxal et unique.

Résultat total: 15/15 - incontournable

25 commentaires:

Peccadilles a dit…

Tu m'enlèves les mots de la bouche.

Marie-Chaton a dit…

Je seconde!

Stranger a dit…

Et pourtant, ce blog parle de la vie de célibataire de deux colocs.

Mais qu'est-ce qui se passe Christian? T'es tu cogné la tête dans le mur pour promouvoir un blog traitant de célibat?

À mon avis, ce blog mérite autant de promo que d'autres que tu as gracieusement callé.

Continue ton oeuvre mon grand, je serai encore là pour te harceler et te faire remarquer combien ton pathétisme est à un niveau quasi inhumain.

Danger a dit…

Moi je comprendrai jamais pourquoi certaine personne on un problème avec les gens qui font des critiques. (Film, livre, blogue) Ma mère disais toujours: Tous les goûts sont dans la nature. C'est normal que l'auteur aime certain blogue et qu'il en aime moin certain. Ce que l'auteur livre est une opinion personnelle. Sois vous etes d'accord sois vous l'êtes pas. Pas besoin d'être un génie pour comprendre cela. Mais bon, si traiter les gens de pathétique parce qu'il donne leur opinions te fait du bien va y fort mon homme.

Marijo a dit…

Oui le blog des vieux garçon est bon.. mais la perfection n'existe pas. Je crois que le hic dans ce blog, c'est la fréquence des posts, l'irrégularité de ceux-ci... et l'autre hic, c'est que justement le sujet est trop homogène... Diversité requise ! 10/15 pour moi

Maiken a dit…

La liberté d'expression ne semble pas toujours pertinente...donc à moins que l'auteur de ce blog soit amateur de controverse de bas étages, il devrait peut-être envisager d'enrayer les commentaires, cela pourrait peut-être conserver le focus du billet sur son contenu. Ainsi, tu est libre "d"évaluer" tes blogs en paix, et les visiteurs sont libres d'apprécier ou pas...en silence. Mais bon, j'écoute loft story donc qui suis-je pour juger :P

Catira a dit…

Ce que je trouve triste de cette critique parfaite c'est que ça ne laisse aucune place à amélioration... Et pourtant chaque oeuvre est en constante évolution et peut s'améliorer toujours...

Da One a dit…

Que vaut une critique si parfaite ?? T'avais la trouille de te faire massacrer par la blogosphère complète ? hehe

Stranger a dit…

À quand la prochaine critique mon ptit Christian.

Je l'attends avec la salive au bord de la bouche.

Qu'àcelanEtienne a dit…

Wow! Merci pour tant d'éloges! Ça nous flatte dans le sens du poil! En fait, tout commentaire qui vient nous confirmer qu'on est appréciés nous fait chaud au coeur, particulièrement lorsqu'il est si développé. Toutefois, je ne crois pas que notre blogue soit parfait, loin de là.

Nous sommes plutôt irréguliers et ne postons pas assez souvent. Je pense qu'une mise à jour si occasionnelle est un gros point négatif pour n'importe quel blogue. Pour créer une fréquentation sérieuse, un blogue se doit d'offrir du nouveau de façon régulière. De plus, l'impression de fausseté mentionnée dans ta critique me dérange aussi, d'autant plus que la plupart de nos anecdotes contiennent beaucoup d'éléments véridiques. C'est une chose d'écrire 50% réalité 50% fiction, mais le résultat devrait être 100% crédible. À mon avis, si on ne croit pas à la véracité de nos récits, c'est un handicap.

Toutefois, malgré ces défauts, il y a des réussites dont je suis fier, saus fausse modestie. Oui, notre blogue est un blogue de célibataires mais ne traite pas de "célibat". Depuis notre début, nous nous faisons un point d'honneur de ne pas aborder le sujet et de l'ignorer consciemment. Si on parle du sexe féminin chez nous, c'est parce qu'on l'a vu à la télé. Il y a effectivement déjà une abondance de blogues sur le sujet et ils en traitent tous bien mieux qu'on pourrait le faire (après tout, nous sommes bel et bien de vieux garçons).

À date, on a su maintenir une cohérence dans notre univers (qui certes, penche vers homogénéité parfois, mais sans trop excès) et surtout, surtout, je crois qu'on a réussi à respecter la consigne qu'on s'était donnés au départ: pas d'appitoiement sur nos sorts, évitons les textes tristes et déprimants et tentons plutôt de faire sourire nos lecteurs.

Merci Christian, donc, pour cette "critique". C'est une jolie tape dans le dos!

Sleeping Dogs and Dead Lions a dit…

Haha. J'adore ton blog!

Anonyme a dit…

Continuez les critiques, c'est santé. Surtout quand on voit la quantité de réactionnaires qu'elles font sortir de leur trou !

Valérie a dit…

Des suggestions pour les prochaines études/critiques:

Comme si, Monsieur l'adulte
Osti de blog, de Marmicelle
i love plywood,
le lapin blanc
butterfly in my stomach, de pascale
j'écris parce que je chante mal, de Rondeau

Waitress a dit…

C'est drôle. Les mauvaises critiques font pleurer tout le monde et lorsque sont publiées les bonnes ya des gens qui viennent ajouter un ptit "Que vaut une critique si parfaite ?? T'avais la trouille de te faire massacrer par la blogosphère complète ?".

Pourtant une critique, on peut être d'accord ou pas. Une critique n'est qu'une critique.

Pourquoi ça met les gens autant en colère ? Vous vous fâcher quand vous liser une critique de cinéma qui cale un film ????? Ou qui en louange un autre ?

Tk, moi je suis d'accord avec celle-ci. Le blog Des Vieux Garçons est un incontournable !

Stranger a dit…

Tu te fais désirer mon ptit Christian?

Héhéhé!

Bacchus a dit…

Je mettrais le cadenas sur les commentaires.

1) il n'y a pas une «science» de la critique. Autrement dit, à tout les chialeux et chialeuse de la note parfaite, votre attitude est tout aussi arbitraire que «la note parfaite» du critique. En d'autres termes au cas où ça ne serait pas clair, votre opinion ne vaut pas plus chère que de dires que vous n'aimez pas les légumes verts. Bref, si j'étais christian, je m'en calisserais solide.

Maudite manie de toujours mémèrer...

2)Ça vous est tous arrivés d'aimer vraiment de quoi dans la vie, de votre baise du samedi soir, jusqu'au but parfait de votre idole du hockey...
bon, ben c'est pareil simonac. le gars a aimé les mauvais garçon, il l'a dit et vous le crucifiez pour ça...wow, belle sensibilité.

3)Vous êtes d'accord ou pas, on s'en fiche. La critique a sa place, tout comme vos attitudes ou vos petits ego-trip en manque de confiance intellectuelle. So what qu'il utilise des beaux mots sérieux? who fucking cares?

Get a life.

4)Dire que la perfection n'existe pas...c'est comme dire que le Soleil est jaune esti. La perfection n'existe pas, ok...alors la psycho c'est de la marde. Oui, mais il y a encore la physique! nonon, la perfection n'existe pas alors la physique aussi, c'est de la bullshit. tin peu toi là, la vie hein? qu'est-ce tu fais de la vie? aaah, c'est ben plate, mais la sacrament de perfection n'Existe pas! too bad.

aah, seigneur.

shit, la perfection n'existe pas...c'est vrai. Fait que fuck ça le seigneur.

5)Stranger, t'as pas ce qu'il faut pour être fatiguant, man. Au pire, tu peux être agaçant, pis si je suis fin tu peux être drôle...comme un ado qui compense un petit physique par intellectualisme de tablette.

6) bon, là on est au niveau du personnel pis là ça commence à être le fun.

Stranger a dit…

@Bacchus; Et c'est à nous que tu dis ''get a life''?

Hum. Permet moi de te dire; what about you man? Go get laid and stop licking Christian's ass, you won't get a better raiting anyway!

Et bref, si je suis fatiguant et drôle, ma mission est accomplie, car tu sais quoi? Je te dérange assez pour que tu prennes le temps de tenter, je dis bien tenter, de m'insulter avec tes petits mots d'étudiant de primaire!

De ce fait, je me bidonne en te lisant, pauvre petit inculte.

Bien à toi, je te salue bien bas, avec tout les autres de ta minable race de paumés. :)

Miss Z a dit…

Ah ta gueule Stranger, personne te prend au sérieux et t'es franchement gossant avec tes interventions qui n'en finissent plus.

Ju-Mel a dit…

Hm... Y a eu un ménage de fait une première fois, jpense qu'on va voir une coupel d'autre commentaires disparaitre lollll

L'Indécise a dit…

Ayoye! 15/15..
"P'tite" subjectivité ici?!
Moi qui croyait que la perfection n'existait pas... surtout dans les critiques!

Bacchus a dit…

Salut,

Dire que la perfection n'existe pas, c'est présumer qu'on peut juger de ce qui est imparfait.

Or, pour juger de ce qui est imparfait, il faut avoir une idée de ce qui pourrait être amélioré.

Si on peut juger d'une amélioration à l'infini, c'est qu'on présume que l'amélioration tend, dans l'absolu, à devenir parfaite.

Alors, dire que la perfection n'existe pas, c'est aussi présumer qu'on sait au moins un peu de quoi on parle.

Or, si on sait au moins un peu de quoi on parle quand on dit le mot «perfection», c'est qu'on pense qu'elle existe.

En bref, dire «la perfection n'existe pas», c'est présumé son existence a contrario.

C'est comme dire «la vérité n'existe pas» et penser que cette affirmation est vraie.

C'est une contradiction dans les termes.

Au contraire, dire quelque chose de personnel et de subjectif comme: «mon chat est bleu», c'est vrai absolument pour mon chat, dans tout les cas et universellement.

Si «mon chat est bleu» est une affirmation universelle et absolu, cela veut dire qu'elle est aussi véridicte, donc qu'elle est parfaite.

Si je dis : «Ma critique est 15/15», c'est aussi une affirmation universelle et absolue. Donc véridicte, donc parfaite.

De l'autre côté, dire «je ne suis pas d'accord avec une critique», répond aux mêmes exigences que de dire «Ma critique est de 15/15» ou «mon chat est bleu».

On a donc affaire à plusieurs affirmations parfaites. Donc la perfection doit exister.

Ou alors on a pas la même idée du mot «perfection». Auxquels cas, chacunes de nos idées se trouve à être, incidemment, parfaites.

aaaah, ok.

Bacchus a dit…

Et puis d'ailleurs, si la subjectivité ne peut être parfaite, on peut se poser la question si l'objectivité peut l'être?

Si l'objectivité a rapport avec la connaissances qu'on tire des objets, mais qu'on ne voit pas les même objets. Est-ce que l'objectivité existe réellement?

Et si elle n'existe pas réellement, peut-elle être parfaite?

mmh...

Nic-la-critique a dit…

Bacchus : euuhhh... une Tylenol, avec ça?

Mariam a dit…

Good post.

Luc Pierre (dit le salaud) a dit…

Merci pour la découverte.